"To see the world,
things dangerous to come to,
to see behind walls,
draw closer,
to find each other,
and to feel.
That is the purpose of life.”

James Thurber

A few family portraits

Roland Fichet ©Samuel F.

(en Français dans la suite)

Recently was winter holiday seasons.

The moment when the family gather around a indulgent table of food, surrounded by good French wine. Everybody talks, there’s joyful arguments and mini dramas, social and political discussions, trolls and humour…

And I take a hell of a lot of photos of my family. Maybe it’s the fear of seeing all that go away. I mean I have always taken large quantities of pictures, only to keep a shivering 10% of it in best scenarios. But when it comes to my mom and dad, gran, uncle and such, I suppose they’re not getting any younger, and, living abroad, I don’t get to see them often. So I take pictures of everyone. Afraid that one day, I won’t be able to, anymore. Most of the time they’re used to it, sometimes they’re annoyed by it.

Back in the early days of photography, people used to take pictures of their dead ones. A last souvenir before letting them go. I wonder if my feeling are the same. Is taking portraits of your loved ones not trying to fight the fear of death (or ageing). The fear that one day, this person whom makes you happy won’t be no more. The kid is an adult, the adult is an elder, the elder is no more. I have no god, no religion, so for me, it goes nowhere. Death is just the end. But the loved one remain in our pictures. As long as your hard drive does not fuck up. And that, will eventually happen. you know it.

The funny thing is I usually end up with the same pictures, just people one year older. Nevertheless, I can’t help it. I have to take portraits, before I can’t anymore.

Though I always love taking them, I know I cannot honestly judge if my portraits are any good. It’s mostly people I know, people I love. I started Inner Thrills to get better. And family offer various free subjects for portraits photography. So here is my “Winter 15 family portraits” gallery,  just a few selected ones, as you can see, I hopefully only kept the most professional ones.

I talk about death and stuff, but hey, really, creating nice family portrait is cool. It’s happiness on paper (or screen).

Enjoy.

—————————–

Vient tout juste de se finir la saisons des vacances d’hiver.

Le moment où la famille se retrouve autour d’une table bien garnie, entourée de bon vin Français. Tout le monde se parle, il y a de joyeux débats et des petits drames, des discussions sociales et politiques, des trolls et de la bonne humeur.

Et je prends une quantité industrielle de photos de ma famille. Peut-être est-ce la peur de voir tout ça disparaitre un jour. Enfin, j’ai toujours pris de grandes quantités de photos, en en gardant généralement qu’un frêle 10% dans le meilleur des cas. Mais quand il s’agit de ma mère, de mon père, de mes grand-mères, oncles ou autres, je suppose qu’ils ne rajeunissent pas, et, vivant à l’étranger, je ne les vois pas souvent. Je prends donc des photos de tout le monde. Effrayé qu’un jour, je ne puisse plus le faire davantage. La plupart du temps il y sont habitués, parfois ça les gène.

Aux premiers temps de la photographie, on photographiait ses morts. Un dernier souvenir avant de lâcher prise. Je me demande souvent si mes sentiments ne sont pas analogues. Est-ce que prendre des portraits des êtres aimés n’est pas combattre la peur de la mort (de la vieillesse). La peur qu’un jour, cette personne qui vous rend apaisé ne soit plus. L’enfant est adulte, l’adulte est vieillard, le vieillard n’est plus. Je n’ai pas de dieu, pas de religion, donc, pour moi, nous n’allons nulle part. La mort est simplement la fin. Mais les êtres aimés restent dans nos images. Aussi longtemps que votre disque dur ne foire pas. Et ça, ça finira bien par arriver. Vous le savez bien.

Le plus amusant c’est que je me retrouve fréquemment avec les mêmes images, simplement des gens âgés d’un an de plus. Néanmoins, je ne peux pas m’en empêcher. Je dois prendre des portraits, avant de ne plus le pouvoir.

Même si j’adore en prendre, je ne peux pas juger honnêtement de leur qualité. Ce sont des gens que j’aime pour la plupart, des gens que je connais. J’ai ceci-dit commencé Inner Thrills pour m’améliorer. Et la famille offre une variété de modèles gratuits pour pour la photographie de portraits. Voici donc ma galerie de “Portraits de famille, Hiver 2015”. Juste quelques uns tout du moins, comme vous pouvez le voir, j’ai essayé de ne garder que les plus professionnels.

Je parle de mort et tout, mais franchement, créer de chouette portraits de votre famille, c’est cool. C’est du bonheur sur papier (ou écran).

Enjoy.

Roland Fichet ©Samuel F.
Jean Corre ©Samuel F.
Jean Corre ©Samuel F.
By |2017-02-13T15:19:22+00:00January 8th, 2016|Uncategorized|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Inner Thrills on Instagram